Close
Atlas of electroencephalography, volume 3 : neurology and critical care Agrandir l'image


Atlas of electroencephalography, volume 3 : neurology and critical care

9782742015795

Disponibilité : Disponible sur commande (expédié sous 3 à 6 jours)

123,22 €

Fiche technique

Auteur Philippe Gélisse, Arielle Crespel, Pierre Genton
Editeur John Libbey eurotext
Collection Atlas EEG
Date de Parution 10/07/2019
ISBN 978-2-7420-1579-5
Reliure Relié
Nbre de pages 346
Format 25,0 cm × 30,2 cm × 4,0 cm

En savoir plus

Ce troisième volume de la série Atlas d’électroencéphalographie souligne l'utilité du recours à l'électroencéphalographie (EEG) en pratique neurologique générale.

Bien que l'EEG soit universellement reconnu comme une méthode d'investigation de premier ordre, notamment dans l’épilepsie (voir le volume 2) et comme un outil important dans la médecine du sommeil, la pratique neurologique a tendance à négliger la valeur de cette technique d’exploration neurophysiologique pourtant établie.


Aussi, pour le démontrer, les auteurs proposent-ils ici une très large sélection de planches, commentées et analysées.

En situation clinique et pratique, l’EEG est le moyen le plus facile d’évaluer des paramètres comme :
l’état de vigilance, le risque d’activité convulsive, le type et le degré de déficience fonctionnelle, etc.

Les auteurs abordent de nombreux aspects des situations neurologiques où l’EEG peut aider au diagnostic et au traitement : encéphalopathies métaboliques et autres encéphalopathies, maladies infectieuses et inflammatoires, troubles vasculaires.

Ils décrivent l’utilité du recours à l’EEG, comme le montrent les exemples suivants :

- Anomalies métaboliques : il est particulièrement utile - mais difficile - de faire la distinction entre le phénotype épileptique et les modifications de l’EEG associées à des anomalies métaboliques : une analyse minutieuse de l’EEG est ici d’une importance primordiale
- Migraine : la migraine repose sur des mécanismes complexes, et il existe de nombreux chevauchements avec d’autres types de maladies neurologiques : en cas de doute l’EEG peut jouer un rôle majeur pour aider le clinicien
- Démence : le diagnostic de la démence ne repose certainement pas uniquement sur l’EEG, mais de nombreux aspects concernant notamment les chevauchements diagnostiques ou les co-pathologies sont bien explorés par l’EEG
- Neurochirurgie : même le neurochirurgien peut avoir besoin de l’EEG pour surveiller les traumatismes, les tumeurs, les saignements…

Cet atlas fournira à la fois des exemples et des lignes directrices claires pour une utilisation optimale de l’EEG en neurologie.

Dans la même collection

Sur le même thème

Close